iinno-benelux

La VREG présente une analyse coûts-avantages solide pour le déploiement des compteurs numériques

Le déploiement du compteur numérique est une bonne décision. Après tout, le compteur est crucial pour la transition énergétique. Les informations qu'il fournit sur la consommation d'énergie permettront une utilisation plus intelligente du gaz naturel et de l'électricité : utiliser moins d'énergie, consommer lorsque l'électricité est la moins chère, utiliser immédiatement l'électricité produite par les panneaux solaires, selon le VREG.

À la demande du ministre Zuhal Demir, la VREG a mis à jour l'analyse coûts-avantages (ACA) sur le déploiement des compteurs numériques. Ils ont également étudié un déploiement accéléré de 80% du compteur numérique au plus tard en 2024.

Pour la Flandre dans son ensemble, ils ont examiné si les effets positifs du déploiement des compteurs numériques dépassent les coûts. Ils ont analysé la différence entre la situation avec les compteurs conventionnels et la situation avec l'introduction des compteurs numériques du point de vue des différents acteurs : consommateurs, gouvernement, environnement et société, gestionnaires de réseaux de distribution, fournisseurs d'énergie et producteurs.

Résultats
Pour un déploiement de 80 % des compteurs numériques d'ici 2024, les avantages pour la société dépassent largement les coûts. A une valeur moyenne du coût d'installation, le bénéfice global est de +888 millions €. C'est beaucoup plus positif qu'un déploiement sur 15 ans, pour lequel nous calculons un bénéfice de +768 millions d'euros.

Le bénéfice pour l'environnement et la société apporte une contribution significative à l'ACB. Cela est principalement dû à la réduction des émissions deCO2. Une partie des avantages provient de la prévention de la fraude. À cela s'ajoutent les économies d'énergie pour les consommateurs.

Impact sur les tarifs des réseaux de distribution
Contrairement aux avantages généraux pour la société, le déploiement accéléré du compteur numérique entraîne une augmentation des coûts pour les gestionnaires de réseaux de distribution. Un coût qu'ils peuvent répercuter sur les clients via les tarifs du réseau de distribution. Avec un déploiement à 80 % en 2024, l'effet pour un ménage moyen est d'environ 3,6 €/an de plus pour l'électricité et 2,8 €/an de plus pour le gaz naturel, par rapport au déploiement sur 15 ans qui est actuellement en cours (augmentation moyenne des tarifs sur 15 ans).

Cependant, le déploiement accéléré du compteur numérique permet aux clients de suivre et de contrôler leur consommation plus rapidement. Ces avantages peuvent résulter principalement d'un changement de comportement de consommation : économiser l'énergie et consommer lorsque les coûts énergétiques sont faibles, par exemple. En tant que client équipé d'un compteur numérique, vous disposez donc également des outils nécessaires pour économiser sur votre facture d'énergie à long terme et payer moins.

En outre, grâce notamment à l'investissement dans les compteurs numériques, les consommateurs d'électricité peuvent gérer leur consommation de manière mieux informée, évitant ainsi au fil du temps les investissements élevés dans le réseau qui seraient autrement nécessaires pour rendre possibles à grande échelle de nouvelles applications telles que les pompes à chaleur et les véhicules électriques. Le compteur numérique fait donc partie de la passerelle vers la transition énergétique.

Conseils de la VREG

La VREG a compilé les résultats et les conclusions de l'ACB dans un rapport consultatif destiné au gouvernement flamand.

Ils conseillent au Gouvernement flamand de prévoir dans le décret sur l'énergie l'installation d'un compteur numérique dans le cas de la consommation d'électricité à petite échelle, de sorte qu'au plus tard le 31 décembre 2024, 80 % des installations de consommation d'électricité à petite échelle soient équipées d'un compteur numérique, le déploiement complet étant envisagé pour le 1er juillet 2029. Le déploiement accéléré à 80% d'ici 2024 permettra également à la Flandre de se conformer à la directive européenne 2019/944.

Vous pouvez lire le rapport complet sur le site web de la VREG.

Source : https://www.vreg.be/nl/document/adv-2020-02

0 Points